Interview des coachs de Nationale 1
 18/03/2011
Pour clôturer la saga des interviews concernant la Nationale 1, le manager répond à nos questions :
Ludovic Godard, 37 ans, première base et manager, lance et frappe droitier, # 4, éducateur sportif

Depuis combien de temps pratiques tu le Baseball ?
L.G : Je pratique depuis l’âge de 13 ans, je vous laisse faire le compte.

Et depuis combien de temps entraînes tu ?
L.G : J’ai commencé à entraîner très tôt vers l’âge de 16 ans mais c’est vers plus vers mes 20 ans que c’est devenu un objectif professionnel.

Quelles catégories as tu encadré ?
L.G : Je crois que j’ai entraîné toutes les catégories des poussins à l’Elite (avec Saint Germain en Laye). Cette année j’encadre de nombreuses équipes, d’abord au sein du club de Dunkerque avec les cadets, le softball féminin et la Nationale 1 mais aussi au sein de la Ligue avec les équipes de Ligue minime, cadet, softball féminin et enfin je fais partie du staff de l’équipe de France junior.

Quels sont tes grands rendez vous sportifs de cette année ?
L.G : Toutes les compétitions sont importantes (demandez aux joueurs) mais certaines se détachent des autres de part leur niveau ou de mes responsabilités au sein des différents staffs. Il y a 3 rendez vous importants pour moi cette année : la Nationale 1 bien sur où après les deux bonnes dernières saisons nous sommes attendus, les interligues cadets et les championnats d’Europe junior. Ce qui ne veut pas dire que je compte faire de la figuration avec mes autres équipes.

Comment t'es venu la vocation d'entraîneur ?
L.G : La vocation je ne sais pas trop mais le déclic sur le fait que je voulais en faire mon métier s’est passé en 1994 lors de ma dernière année de sportif de haut niveau. Nous changions régulièrement d’entraîneur en équipe de France et lors de cette année les méthodes de travail de mon entraîneur américain Mike Riskas m’ont inspiré et m’ont donné les outils pour me projeter dans ce métier.

Quel a été ton parcours de joueurs et d’entraîneur ?
L.G : J’ai été détecté sur le tard en équipe de France (à 17 ans), je jouais à l’époque en nationale 2 avec Dunkerque. Dès lors les choses se sont passées très vite : j’ai intégré le pôle France de Montpellier et fais mes début en Elite, l’année d’après j’ai intégrer l’INSEP et enchaîné ma seconde saison en Elite avec le PUC. Suite à une blessure à l’épaule, les choses s’arrêtent nette pendant un an avant que je ne reparte au Bataillon de Joinville (équipe de France militaire) où je retrouve l’élite avec Saint Germain en Laye et où je débute ma carrière de manager de haut niveau. Lors de ces 3 années j’ai eu la chance d’intégrer les différentes équipes de France (junior, espoir et senior) en tant que joueur.
L’année d’après en 1999, je fais mon retour dans la région en signant un CDI avec la Ligue et je reprends l’équipe de Dunkerque qui accèdera à la Nationale 1 pour y figurer honorablement pendant 3 ans. En 2005, la Ligue et Dunkerque partage mon temps plein en deux mi temps. Je repars en régional avec une équipe de junior qui accèdera à son tour en Nationale 1 en 2005, vous connaissez la suite.
Parallèlement j’intègre le staff de l’équipe de France junior en 1999 avec qui je dispute 5 championnats d’Europe et 1 championnat du Monde. J’entraîne aussi bien sur les équipes de Ligue depuis cette période.

Tu es entraîneur / joueur, cette tâche est particulièrement périlleuse, comment gères tu cette situation ?
L.G : En effet ce n’est pas facile tous les jours. Le principe c’est d’être capable de passer d’un rôle avec son approche à l’autre dans un laps de temps très court. Plus jeune la difficulté était de gérer ses émotions de joueurs pour garder le recul nécessaire au coach. Aujourd’hui, ce serait plutôt d’avoir l’énergie nécessaire pour être performant en temps que joueur tout en étant préoccupé par la gestion du match. Même si je sollicite moins corps qu’avant (j’ai arrêté de catcher depuis deux ans, je joue en première base), les journées de matchs sont de plus en plus éprouvantes physiquement et cela peut nuire à mon travail de coach.

Comment sont réparties les responsabilités au sein du staff ?
L.G : Je suis très bien assisté par Nicolas Fornet qui malgré son jeune âge fait preuve d’une maturité et du recul nécessaire pour coacher. Nico est coach de première base, observateur, préparateur physique et assistant coach. Après, je m’occupe du reste.

Quels souvenirs gardes-tu de la saison dernière et comment l'as tu vécue ?
L.G : La saison dernière reste pour l’instant la plus belle année sportive pour le club depuis sa création. Pas seulement pour le résultat (seconde place) mais pour la performance sur toute la saison. En saison régulière, nous n’avons jamais été mis en danger et nous nous sommes qualifiés très tôt pour les play off. En play off, nous avons su gérer ce mini championnat et nous qualifier sans grand danger en finale. Mon grand regret, restera pour longtemps notre contre performance en finale, reste à espérer que cela nous servira d’expérience.

Quels sont tes objectifs pour la saison à venir en nationale 1 ?
L.G : Cette année nous accueillons de nouveaux joueurs au sein du groupe. Si l’on veut être performant il faudra homogénéiser le niveau du groupe, apprendre à vivre avec un effectif plus important.
Maintenant la priorité est de se qualifier en play off pour accéder à la Ligue 2 de 2012. Après, une fois en play off, j’aimerai faire mieux ou aussi bien que ces deux dernières années même si j’ai conscience que parfois tout peut se jouer sur un détail et que chaque année on repart de zéro et tout reste à prouver.

Quel est le meilleur terrain où tu as eu l'occasion d'évoluer ?
L.G : Lors de stages aux Etats Unis (notamment en Arizona) j’ai eu l’occasion de pratiquer sur la Rolls des terrains.

Quel est ton joueur favori en MLB ?
L.G : Il y en a plusieurs mais je pencherai pour Derek Jeter

Quel entraîneur en fonction t'inspire le plus de respect en France ?
L.G : J’ai beaucoup de respect pour Boris Rothermund qui encadre le pôle France de Toulouse, manage l’équipe de France espoir et coach en junior. Son travail est reconnu et respecté au-delà de nos frontières et je pense qu’il est promis à devenir un grand du Baseball

Et l'équipe française ?
L.G : Peut être Savigny sur Orge pour mon affinité avec les joueurs sinon évidemment Rouen pour son palmarès.

Passons aux questions plus personnelles ....

Quel est le dernier livre que tu as lu ?
L.G : Life de Keith Richards

Ton film préféré ?
L.G : Sin City

Ton plat favori ?
L.G : La carbonnade flamande

Quelle personnalité aimerais tu rencontrer ?
L.G : Yannick Noah

Enfin quelle musique écoute tu en ce moment ?
L.G : Un peu de tout mais plutôt rock.

Quelque chose à ajouter ?
L.G : A bientôt sur les terrains

Et voilà maintenant assez parlé et place au jeu !!!
11354 Vue(s) | 1 Commentaire(s)